Comparateur bancaire public : les avis divergent sur son efficacité

Voici une dizaine de jours que le gouvernement a lancé son comparateur de frais bancaires. Un comparateur de prix qui a fait beaucoup couler d’encre en amont de son lancement jusqu’à ces derniers jours. La raison de son arrivée sur la toile : la volonté du gouvernement de faciliter la mobilité bancaire pour les consommateurs Français. Amorcé depuis près d’une dizaine d’année par les associations de défenses des usagers de la banque, l’idée de « mobilité bancaire » a fait son chemin et a donc été reprise par les institutions puis encouragée par les pouvoirs publics au moyen de différentes mesures. Le comparateur bancaire du gouvernement, opérationnel depuis le premier février dernier, est géré par le Comité Consultatif du Secteur Financier, une entité indépendante issue de la Banque de France. En tant que comparateur public, le site répertorie les coûts des onze services bancaires de la grille tarifaire imposée à la centaines d’établissements bancaires. Le site affiche dans la plus grande transparence ce que coute une banque au consommateur à l’année. Des informations nécessaires aux consommateurs désireux de comparer en toute transparence les services de leur banque à d’autres ; et peut être de se décider à changer de banque.

Très attendu par les acteurs de la comparaison bancaire, le comparateur du gouvernement a été testé. Certains acteurs ont remis directement en question la fiabilité des données recueillies. Conséquence : la comparaison des prix des établissements bancaires a pu être remise en cause. Par ailleurs il est facilement possible pour un consommateur lambda, de confondre la nature même de la banque ; et de faire l’amalgame entre banques en ligne et services bancaires mobile. Par exemple Payname, plateforme de paiement entre particuliers, voient ses prix comparés au même titre que les banques en ligne alors qu’il s’agit d’un établissement de paiement. De plus le comparateur le précise bien sur l’accueil du site : ce sont onze services bancaires de base qui sont comparés. L’internaute ne peut que sélectionner six critères pour faire une comparaison. De ce fait seule peut être réalisée une comparaison limitée sur des services ou des produits bancaires dont le prix varie sensiblement d’une banque à l’autre.

Posté dans Actualités bancaires