Avis la Banque Postale : ses crédits aux collectivités

Rien de telle qu’une banque qui renoue avec ses origines de « service publique » : la Banque Postale met en place des crédits pour les collectivités publiques depuis la semaine dernière.

L’offre de crédits aux collectivités répond à une urgence

Voici un rappel des faits pour ceux qui n’auraient pas été informés sur l’actualité de La Banque Postale. Souvenez-vous de l’affaire des emprunts toxiques. La banque Dexia, établissement bancaire dont l’essentiel de son activité était le financement des collectivités locales, avait plongé ces dernières dans de sérieuses difficultés économiques. Les collectivités locales étaient obligées de rembourser des annuités indexées sur des taux basés sur la fluctuation des marchés financiers en perpétuelle hausse. Les maires, refusant de faire payer ses dettes aux contribuables, avaient tiré la sonnette d’alarme pour dire qu’ils ne tiendraient pas économiquement d’ici cet été. De son coté, la banque Dexia doit être liquidée et une nouvelle “banque des collectivités”, contrôlée au niveau européen, doit reprendre son relai. Cette banque doit être sous la tutelle de La Caisse des dépôts et de La Banque Postale. Cependant la décision de la commission européenne de création de la “banque des collectivités” tarde à venir . C’est la raison pour laquelle La Banque Postale a décidé de lancer une offre de crédits destinée aux collectivités publiques locales à court terme pour pallier à cette situation d’urgence.

En attendant la création de La Banque des Collectivités

Depuis le lancement de son offre de crédits pour les collectivités locales, La Banque Postale espère soulager les besoins en trésorerie des collectivités et entend être au rendez-vous de l’urgence de la situation. La Banque Postale est en mesure de répondre aux besoins des collectivités grâce à un excédent de liquidité qu’elle a dégagé depuis quelques années. Ce qui lui permet de débloquer deux milliard d’euros pour des prêts à court terme. En ce qui concerne les crédits à long terme, La Banque Postale attend l’accord de la commission européenne et affirme par ailleurs la possibilité d’une offre dès la fin de l’année 2012.

Cette nouvelle offre de crédit aux collectivités nous permet de penser que La Banque Postale souhaite se placer sur un créneau sur lequel il y a peu de concurrents. L’enseigne affirme ainsi sa position de force vis-à-vis de ses grandes capacités de financement.