Crédit immobilier en ligne : les taux baissent

Les observateurs ont noté une nouvelle baisse des taux des crédits immobiliers au cours du mois d’août. En effet l’agence nationale d’information pour le logement vient de publier un rapport sur les établissements de crédits et recense des taux sur une durée de 15 ans hors assurance sous la barre des 4%. On remarque que le Crédit Agricole propose des taux d’emprunt situés entre 4,20% et 3,40%, Cetelem, le leader du crédit présente quant à lui un taux entre 4,20 et 3,38%. C’est La Banque Postale qui se distingue en affichant les taux le plus intéressants pouvant aller de 3,90% à 3,35% selon le projet et la situation de l’emprunteur. Cette chute des taux s’explique par un marché déflationniste et la Banque Centrale Européenne qui continue de faire baisser le taux directeur. Les banques profitent donc toujours d’une capacité forte d’emprunt sur les marchés financiers et sont en mesure de proposer elles même des taux d’emprunts attractifs à leurs clients et futurs clients.

Toutefois les observateurs prévoient que les taux d’emprunts vont augmenter à la rentrée mais cela reste encore incertain. Face à ce contexte, il est fortement conseillé aux candidats ayant des projets immobiliers et encore hésitants de ne pas trop attendre et de franchir le pas au plus vite. Le contexte bancaire opportun leurs permettraient de profiter de taux historiquement bas depuis quelques années. Ces derniers devront cependant respecter strictement les conditions imposées par les banques (auxquelles il été possible de déroger autrefois) à savoir présenter un dossier de demande de crédit irréprochable, faire un apport personnel conséquent et être dans la capacité de rembourser la somme empruntée auprès de la banque. Toutefois le mois de septembre est traditionnellement une période propice pour le marché de l’immobilier et les banques sont prêtes à faire des efforts en tirant vers le bas leurs taux d’emprunt afin d’attirer de nouveaux clients d’ici la fin de l’année. Les emprunteurs ont d’ailleurs tout intérêt à négocier leur prêt et à faire jouer la concurrence entre les banques.

Posté dans Actualités bancaires