Crédits : taux d’intérêt en singulière baisse

Les banques sont libres de proposer leurs propres taux d’intérêt sur les crédits immobiliers. Toutefois, force est de constater que sur ce premier trimestre 2013, ces taux, fixes ou variables, sont majoritairement en baisse.

La chute des taux des crédits immobiliers est aussi l’occasion pour les particuliers qui envisagent de renégocier leur prêt ou de d’acquérir un nouveau logement.
Selon les chiffres émanant de l’Agence nationale pour l’information sur le logement, les clients peuvent bénéficier de taux d’intérêt très bas de prêts immobiliers moyens de 2,80 % sur 15 ans ou 3,10 % sur 20 ans. La banque Postale, filiale bancaire du groupe La Poste, propose également le Prêt d’accession sociale avec son taux de 2,75% sur 15 ans. Par ailleurs, en termes de taux variable, Cetelem et BNP Paribas sont les deux institutions à proposer des taux avantageux à raison de 2,50% sur 15 ans.
Toutefois, il est bon de préciser que cet indicateur des taux de l’ANIL suit logiquement la fourchette des taux qui sont usuellement pratiqués par les établissements de prêts bancaires. Ces chiffres ne doivent donc pas être considérés comme des résultats finaux. En effet, les taux d’intérêt pratiqués par les établissements sur les crédits immobiliers peuvent dépendre de l’agence, des spécificités du prêt, de la nature et de la destination de l’opération mais aussi d’un certain nombre de critères liés aux candidats à l’emprunt.
Les barèmes pratiqués et proposés par les banques ne sont qu’à titre indicatif et ont généralement pour but de témoigner de leur volonté de faire mieux surtout en termes de tarification.

Posté dans Actualités bancaires