Les retraits deviendront payants à La banque postale

Vous avez certainement du recevoir avec votre relevé bancaire de La Banque Postale de ce mois-ci cette information : « les retraits déplacés seront facturés 0,65 euros par retrait ». Oh stupeur ! Comment la banque Postale, qui se targue d’être encore la banque de réseau la moins chère, a –t- elle pu changer son fusil d’épaule ? Concrètement pour les clients de la Banque Postale cela signifie qu’à partir du 1er septembre, elle facturera le septième retrait réalisé dans les distributeurs automatiques d’autres établissements bancaires. Rassurons-nous car La Banque Postale reste toutefois la moins chère pour la facturation de ce service. En effet les autres banques de réseau font payer en moyenne entre 0,80 euros et 1 euros ce même service à partir du quatrième ou cinquième retrait.

Comment expliquer cette décision ? La direction, interrogée à ce sujet, justifie ce nouveau service payant et affirmant que les retraits lui sont facturés par les autres établissements bancaires. La Banque Postale a bien réfléchi avant de prendre cette décision. Après avoir étudié les habitudes de leurs clients, la banque a pu constater que cela avait un impact sur moins de 10% de la clientèle. En effet la plupart des particuliers réalisent moins de six retraits aux guichets automatiques chaque mois en priorité dans des distributeurs de La Poste. D’autre part La Banque Postale possède un réseau de plus de 6400 distributeurs et 17 000 bureaux répartis sur tout le territoire français aussi bien en agglomération que dans les zones rurales.

La Banque Postale ne semble pas s’arrêter là puisque Le Parisin a révélé un projet de faire facturer les comptes inactifs est en cours de réflexion. Les associations de consommateurs, qui surveillent étroitement les frais bancaires, commencent à réagir et à avoir de l’influence sur les banques. La Banque Postale a décidé de repousser ce projet et souhaite engager le dialogue avec les associations afin de requérir leur avis sur la banque trouver « le juste prix ». Affaire à suivre …